Big Bang sur Anglefort

//Big Bang sur Anglefort

12 janvier 2017

La nouvelle année vient, à peine, de commencer, qu’une pétition circule contre un projet de carrière à Anglefort.
Et le quidam, comme vous et moi, n’était, même pas au courant de ce projet !!!
COMMENT EST-CE POSSIBLE ?

Mais me direz-vous: « de quoi elle se mêle, c’est sur l’Ain, pas en Savoie ?  »

« La demande d’autorisation d’exploiter une installation classée pour l’environnement », au préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, date du 16 novembre 2016.
Elle a été reçue, en mairie de Motz (tiens, tiens, pourquoi en Chautagne ? ), le 23 novembre 2016.
L’enquête publique, commencée le 12 décembre 2016, se termine dans 24h.

En réalité, SACHEZ qu’il existe, bel et bien, DEUX PROJETS de carrières à Anglefort:

– le premier déposé par la SAS Grâvirhône qui s’articule autour du plan d’eau existant.
Demande d’autorisation présentée par la SAS GRAVIRHONE en vue d’exploiter un affouillement au lieu-dit « Devant Bouilloud et Chevrier début 2015
– le deuxième initié par la SAS Carrière Saint Cyr, au sud-ouest de Champriond.

Donc, il est important de faire le distingo.

Le premier projet ne mérite pas qu’on s’y attarde trop.

C’est une carrière « provisoire » sur le plan d’eau. Il s’agit de valoriser l’excavation du plan d’eau par un carrier. Ainsi le coût du plan d’eau est totalement pris en charge par l’extraction des gravier et le chantier n’est donc pas une concession pérenne…
Enfin, officiellement…

Vous pourrez trouver quelques infos sur ce lien:
ROF_387_-_ANGLEFORT_GRAVIRHONE_rapport_d_enquete_pdf

Le deuxième est beaucoup plus encombrant ! 🙁
Sur le site du gouvernement, le préfet de l’Ain vous dit tout:
ain.gouv.fr/anglefort-sas-carrieres-de-saint-cyr

Parole d’élu:
Le dossier présenté en lien est celui de la concession, qui se trouve sous le « château des sarrasins ».
C’est effectivement un dossier problématique. Mais il n’a rien à voir avec le projet de plan d’eau vers le terrain de boules à la sortie d’Anglefort…
A flan de montagne, au dessus des falaises entre Champrion et Chatel, il s’agit de la réactivation d’une vielle carrière.

Le premier jet de ce dossier prévoyait une évacuation des matériaux par voie ferrée avec l’aménagement d’un embranchement… c’est du moins ce qui était « vendu » aux élus.
Mais l’année dernière une demande d’autorisation d’ouverture d’une voie routière a été faite au Conseil municipal de Culoz (l’accès de la carrière à la départementale est sur Culoz)
Là il s’agit d’une concession durable, avec un effet important sur le trafic camion, notamment pour les hameau de Chatel, Champrion etc…

Tu m’étonnes John !!!!!

Le « etc.. » c’est nous en Chautagne !

Vous pouvez lire, facilement, le premier dossier: c’est une présentation du projet de 12 pages.
1 avis_autorite_environnementale_16_11_2016

On y apprend que:
– l’autorisation est sollicitée pour TRENTE ANS,
– la production moyenne annuelle serait de 200 000 tonnes (maximum 300 000 tonnes)
– une installation de traitement est prévue, ainsi qu’une station de transit de 8 000 m2 (soit environ 1 hectare)

– l’emprise du projet s’inscrit dans un contexte sensible sur le plan faune/flore,
– aux alentours, trois sites concernent le réseau Natura 2000,

Rien que ça !
Pour consulter les zones protégées, c’est par là: Nature, Paysage et Biodiversité en Rhône-Alpes:

Mais le plus intéressant se trouve page 18, dans le document 4 etude_impact_2_sur_3: le plan de circulation des camions. Vous savez, les documents qu’on ne lit jamais ….
Donc, les « instruits » ont décidé que pour aller de Anglefort ( Ain) en passant par Seyssel ( Haute-Savoie) pour finir vers La Balme de Sillingy, le plus court était de passer par la Chautagne !!!!!!!!!!!!!!!!!!!
En plus, l’avantage, c’est qu’il y a moins de villages et moins d’habitants à emmerder (rire jaune).

Nous n’avons pas les mêmes notions de géographie.

La fameuse page 18.
Le tracé jaune est celui du document original.
Le tracé bleu est celui que j’ai rajouté, pour montrer l’alternative.

DONC, en résumé, les chautagnards vont gagner:
– le bruit des explosions et du concassage (le Rhône porte les bruits; il n’y a qu’à entendre déjà l’usine d’Anglefort)
– une nuisance de particules de poussière (comme si on devait être logé à la même enseigne que les autres, au niveau pollution)
– et les camions: entre 80 et 90 PAR JOUR ! (question « accessoire »: à qui reviendra le financement des réparations de la route ou des bouches d’égouts ?)

🙁

La Chautagne, qui voudrait se développer dans le domaine du tourisme, risque de mourir.
Je pense, particulièrement à la commune de Motz et son projet de 30 gîtes. Mouarffff !

La Chautagne, après avoir été abandonnée au profit de Aix-Les-Bains par certains élus, avec en tête Olivier Rognard, devrait devenir une banlieue d’exutoire industriel de Anglefort .

BONNE ANNEE A TOUTES ET TOUS  😉

2017-07-25T07:57:06+00:00

About the Author:

Mon métier, c'est la communication. Mais en dehors du job, cela reste une passion: expliquer, transmettre et discuter. Alors, je vous propose de partager nos connaissances sur ce blog.

7 Comments

  1. Sophie Trinquand 13 janvier 2017 at 10:32 - Reply

    Voici ce qu’une personne, ne souhaitant pas être connue, m’écrit par mail:

    « Etonnant… que vous ne soyez pas au courant de ce projet de carrière alors que la mairie de Serrières a alerté la population depuis un bon moment, une pétition est a signer à la mairie.

    En ce qui concerne les camions sur notre route, je pense, et c’est un avis très personnel, que c’est un leurre, c’est tellement pas logique de passer chez nous! On va se battre pour détourner les camions, on aura l’impression d’avoir gagné, et on aura oublié la nuisance principale, c’est le concasseur qui sera installé dans la carrière! avec l’écho contre le colombier le bruit va nous venir de plein fouet!

    Je te soutien dans ta démarche sur cette carrière, mais il faut s’associer aux actions déjà engagé et pas se disperser, ce qui rendrait vulnérable. »

    Et voici ce que j’ai répondu:

    « Une affiche d’enquête publique avait été affichée, dans les règles, sur Motz.
    Seulement, rien n’ était écrit sur le passage des camions.

    Brigitte Bianchi, une de nos conseillères municipales a commencé à faire le tour des maisons, pour la pétition, seulement mardi de cette semaine !
    Je ne sais pas pourquoi, à Motz, nous n’avons pas été alerté plus tôt.
    Et ceci dit, il semble que même des habitants d’Anglefort et de Seyssel ne soient pas au courant…

    Tu as peut être raison, en écrivant que c’est un leurre.
    En tout cas, des associations écologiques ont été contactées, mais je ne sais pas par qui (enfin si, je m’en doute un peu, mais je ne peux pas dévoiler ma source, sauf si cette personne me donne son accord).

    Merci pour ton soutien, mais ce n’est pas ma démarche uniquement: je ne fais que diffuser l’information par des biais plus puissants que ceux que les mairies utilisent.
    Si des actions sont en cours, je veux bien STP, que tu me dises qui centralise tout ça.

    J’ai essayé de contacter Marie-Claire Barbier, en tant que conseillère départementale, et je n’ai pas de réponse pour l’instant.

    Tiens moi au courant STP »

  2. Patricia 13 janvier 2017 at 11:39 - Reply

    Pour ma part, je n’ai pas eu vent de cette affaire en décembre (sans autre besoin, on ne passe pas nécessairement voir les affichages en mairie et aucune info n’était sur le site de ma commune ou de la CCCh).

    J’ai reçu la nouvelle avant hier et me suis plongée dans les documents. A part le plan et le tracé jaune, je n’ai vu aucune mention de la D991 – omission que je ne peux considérer que *volontaire* (et donc malhonnête).

    A tous points de vue, ce projet est nuisible et il faut tout faire pour l’empêcher de voir le jour. La mairie de Ruffieux me dit que la pétition continue la semaine prochaine. Naturellement, elle ne sera pas suffisante à elle seule. Sophie, si vous pouviez nous donner un résumé des autres actions en cours ou envisagées pour s’opposer à ce projet afin que ceux qui sont contre puissent prêter main forte en temps et en heure, ce serait super.

    Si Notre Dame des Landes peut être stoppé, les Chautagnards, unis, peuvent bloquer cette fichue carrière.

    Haut les coeurs!

    • Sophie Trinquand 14 janvier 2017 at 08:17 - Reply

      Bonjour Patricia.
      Effectivement, les communes ont du mal avec leur communication, à moins que ce ne soit voulu.
      Je suis en train de me renseigner pour savoir si des actions ont démarré.
      Il faut savoir qu’en 1994, une tentative de carrière sur seyssel avait été bloquée par la contestation des riverains.
      Donc, oui, tout est possible 🙂

  3. neuville elodie 13 janvier 2017 at 18:55 - Reply

    Bonjour, j’habite justement à Anglefort et je pense que vous faites erreur quant au trajet des camions. En effet il existe 2 chemins partant de la carrière. Le premier debouche entre les maisons serrées de Champrion (impossible donc) et le deuxième à la sortie du hameau (du côté de Culoz). En lisant le projet et en tenant compte de ce qui est dit dans le village les camions emprunteront ce chemin et prendront la direction de Seyssel!

    • Sophie Trinquand 14 janvier 2017 at 08:22 - Reply

      Bonjour Elodie.
      Si vous avez des documents plus récents que ceux que j’ai trouvé, et qui étaye votre propos sur le trajet des camions, je suis preneuse.
      Quant à la rumeur publique, c’est bien pour débusquer de tel projet; mais ensuite il faut prouver…Et, ça, c’est rarement simple.

  4. m.sansone 12 mars 2017 at 13:43 - Reply

    Bonjour, pas de nouvelles sur le projet? On attend la décision pour quand? La commune de Ruffieux sera affectée par la circulation des camions? Merci

    • Sophie Trinquand 12 mars 2017 at 20:46 - Reply

      Bonjour,
      Merci pour votre intérêt. Les choses vont TRES vite.
      Suite à vos questions, je viens d’écrire un article en urgence.
      Je ne peux vous donner tous les détails ce soir, mais une réunion citoyenne est prévue jeudi 16 mars à 20h, à la salle des fêtes de Motz-Châteaufort.
      En espérant vous rencontrer là-bas.
      Bonne soirée.

Envie de commenter ?