C’est un beau roman …

/, motz/C’est un beau roman …

Cela faisait déjà un moment que je voulais parler de l’auberge de Motz.
Et l’actualité m’en donne l’occasion.

Petit rappel des faits:

M. Karl Blondiau détient le record du plus mauvais gérant de l’auberge, depuis environ 14 ans !

Pour ceux qui n’ont pas suivi l’histoire, ça s’est passé vers le 15 septembre.
M Blondiau ne se serait pas acquitté de la caution demandée par la mairie, ni de son loyer.
De plus, il aurait essayé de vendre la machine à café de l’auberge ( matériel appartenant à la commune), sur le Bon Coin ( site de petites annonces) ! ! !
Après dépôt d’une plainte de Monsieur le Maire et enquête des gendarmes, il s’avérerait qu’il n’en était pas à son premier coup d’escroc !

Comment a-t’il réussi à devenir gérant dans cette auberge ? ? ?
N’y a-t’il donc pas eu de vérifications de ses prétendues fonctions passées ?

Depuis que l’auberge a été créée, tous les gérants ont laissé une ardoise !!! sans compter la gratuité de certains loyers, ni le remplissage gracieux de la cuve à gaz !!!
Voir cet « historique de l’auberge de Motz, d’après les compte-rendus de conseils municipaux » : auberge

Il serait temps de mettre en place des personnes qui tiennent la route:
de VRAIS professionnels !

Alors, voici quelques questions au conseil municipal:

Annonce pour recherche de gérant:
Le conseil municipal dépose des annonces sur le site lhotellerie-restauration.fr , ainsi qu’ à la chambre des métiers et celle du commerce et de l’industrie, je crois. Bien.
Un petit tour sur votre moteur de recherche préféré vous donnera bien d’autres sites….site annonce
Est ce qu’il serait possible que le conseil municipal publie sur le prochain compte-rendu de conseil, le libéllé de l’annonce d’offre de gérance ?

Caution et location:
Si j’ai bien compris, une caution de 3 mois est demandée (me corriger si je me trompe) : normal.
Mais dans toutes les locations (même pour les particuliers), la caution et le premier loyer sont demandés et PAYES, à l’établissement du contrat de location, AVANT l’entrée dans les lieux !!!
Comment la mairie aurait-elle pu se retrouver avec un impayé, dès le départ ?

Choix du gérant:
Sur quels critères, la décision est-elle prise ?
Est ce qu’un seul des conseillers a des compétences en restauration, pour jauger un candidat ?
Si non, pourquoi ne pas faire appel à des « consultants », par exemple, de vrais professionnels qui exercent et sont reconnus en Chautagne ?
Ne pas oublier que les candidats sont supposés avoir fait une étude préliminaire avec simulation de bilan et trésorerie en conséquence: une auberge est un business; sa reprise ne peut, en aucun cas être une démarche d’amateur !
Néanmoins, si on leur fait des cadeaux avant même la prise de possession des lieux, ça aide à attirer tous les arnaqueurs de France et de Navarre… 😉
Quand un nouveau gérant sera choisi, serai-il possible que le conseil informe les administrés, sur le montant de la caution, le loyer de la partie privative et le loyer de l’outil de travail ?

Prochaine gérance:
Je suggère que du temps soit pris pour les entretiens de candidats avant de trouver un nouveau gérant: passer l’hiver et ne signer à nouveau, un contrat que sur le printemps, vers le 1er avril ou 1er mai par exemple.
Au passage, je souhaite bonne chance à ce future gérant pour essayer de remonter la mauvaise réputation que l’auberge a accumulé, ces dernières années.

Style culinaire:
Vous le saurez quand vous répondrez à la question: « qui sont les clients de cette auberge ? »
Je ne pense pas qu’il faille s’attendre à la fréquentation de grands critiques gastronomiques ….
En revanche, les « locos » ( personnes locales sympas) ont toujours bien joué le jeux: ne pas les oublier.

Avenir de l’auberge

J’ai entendu , sur la commune, plusieurs avis. Je vous les rapporte et me permet d’ajouter mon grain de sable.

1 – séparer la partie hotel de la partie restauration.
Je ne crois pas que ce soit une bonne solution. D’une part, un vrai professionnel est en mesure de gérer le tout (à lui d’embaucher le nombre de personnes qu’il juge nécessaire). C’est son business, la mairie n’a que peu à voir sur ce châpitre. D’autre part, d’après ce que j’ai cru comprendre, la partie hotellerie représente un revenu non négligeable. Si l’on ramène le chiffre d’affaire à l’année, c’est une bouée de sauvetage aux périodes où le restaurant ne fonctionne pas beaucoup.

2 – supprimer l’auberge et en faire des logements à l’année.
C’est peut être extrême, mais lors de sa construction, le maire de l’époque M Francis Rudkiewicz, aurait assuré, à la population, que ce bâtiment était totalement modulable …
Au moins, l’avantage serait de pouvoir loger nos jeunes et assurer un revenu stable pour la commune.

3 – transformer l’auberge en maison de retraite ( non médicalisée, à cause des normes drastiques).
Nos anciens resteraient alors pas loin de chez eux et de leur famille.
La « salle de restaurant » pourrait servir de »cantine » et de lieu de vie, ouverte aux gens de passage et particulièrement les familles ….et pourquoi pas aux écoliers également ?
On pourrait même envisager la présence d’une infirmière dans le logement du « gérant » et qui pourrait avoir la gratuité du loyer, moyennant un service d’heures ( et/ou de garde) par semaine…. idée à creuser

4 – on garde la formule auberge, mais attention.

Vous , habitants de Motz êtes concernés ! Que pensez vous de tout ça ?

 

2017-07-25T07:57:10+00:00

About the Author:

Mon métier, c'est la communication. Mais en dehors du job, cela reste une passion: expliquer, transmettre et discuter. Alors, je vous propose de partager nos connaissances sur ce blog.

Envie de commenter ?